Qu’est-ce que le PTFE Haute Densité (ou PTFE " Lourd ") ?
Pourquoi est-ce important ?

Le PTFE est composé d'une famille de polymères au nombre de 1200. La plupart d'entre eux sont des chaînes moléculaires multi branches. Pris dans la masse, ils ont une densité nettement plus basse (parce qu'ils ne peuvent pas s'entasser de manière uniforme). Si le PTFE basse densité ou PTFE « léger », convient parfaitement pour former le revêtement que l'on trouve par exemple dans les ustensiles de cuisine, telles les poêles à crêpes, il est loin d'être idéal pour le revêtement des parties mécaniques car il ne peut offrir une couche dense de 1 à 2 microns.

Par contre, le PTFE lourd, dont la chaîne moléculaire n'est pas en branche, permet d'obtenir un revêtement plus dense sur les surfaces.

Pour une meilleure compréhension, imaginez le chargement de deux camions identiques, l'un chargé de sapins de Noël entiers, l'autre uniquement chargé des troncs. Celui chargé de sapins entiers aura des espaces vides. Sur l'autre camion les troncs d'arbres seront alignés côte à côte, sans intervalle ou espace vide, son chargement sera beaucoup plus lourd.

C'est de cette manière qu'une plus grande quantité de PTFE recouvre uniformément les surfaces des pièces métalliques en friction. Les molécules auront tendance à s'amalgamer entre elles afin de se répandre en longueur dans le sens du mouvement. Ce qui est plus difficile pour les molécules structurées en angle droit du PTFE léger.

Les scientifiques Tabor et Williams ont démontré en 1961 dans le laboratoire mondialement connu de Cavendish à Cambridge, qu'il y avait 39 % de moins de friction sur les surfaces traitées avec du PTFE lorsque les chaînes moléculaires sont parallèles les unes aux autres (PTFE lourd), par rapport à celles structurées en angle. Cette situation optimale peut être démontrée sur un moteur traité avec du PTFE haute densité où les pièces métalliques « peignent » les chaînes moléculaires dans le sens du mouvement.

Le PTFE basse densité ne peut former un revêtement digne de ce nom tout au plus « éclabousser » les surfaces mais pas les revêtir car il lui est impossible de disposer ses molécules de façon ordonnée.

Même si on constate une réduction effective de l'usure et de la friction avec les produits utilisant du PTFE basse densité cela ne peut être vérifié qu'après un temps très long de fonctionnement du moteur (3000 km comparé à 100 km pour le traitement QMI). C'est le temps nécessaire pour que les branches puissent se rompre et se tasser autant que possible sur les surfaces. Toutefois, pendant ce temps, la petite quantité de PTFE restée sur les surfaces en friction a déjà été grandement réduite avant d'atteindre les 3000 km.

Ce problème de PTFE basse densité explique la raison pour laquelle les utilisateurs de produits pour moteur ne signalent aucune réduction de la consommation de carburant initialement mis en exergue par les fabricants.

Toutefois, l'utilisation du PTFE « lourd » relève un autre défi : lors de la préparation d'un produit de revêtement, si une quantité trop importante de polymères haute densité est utilisée les particules ne se dispersant pas facilement auront tendance à s'amalgamer au fond du flacon pour former une espèce de mastic de boue difficilement utilisable même si le flacon est fortement agité.

Cela explique la multitude de produits à base de PTFE « léger » qui sont proposés sur le marché en raison de la trop forte tendance du PFTE « lourd » à se déposer au fond du récipient et à former un dépôt boueux.

Une autre méthode retenue par les fabricants consistait à hydrolyser le PTFE lourd avec des solvants pour empêcher le figement des molécules et les rendre miscibles dans le lubrifiant. Les solvants dégradent les lubrifiants et les joints élastomères, il était conseillé de vidanger rapidement après traitement.

Alors que QMI a résolu ce problème il est le seul qui puisse offrir les performances très supérieures d'un produit à base de résines de PTFE « lourd » sans solvant ni autres substances nuisibles et prêt à l'emploi pour traiter les surfaces métalliques mécaniques.

Le PTFE haute densité ne peut pas être fabriqué par la méthode utilisée pour produire de la poudre de PTFE basse densité (en broyant les solides). Cela doit être produit directement dans une solution basique, ce qui demande une méthode de production très onéreuse et beaucoup plus compliquée.

QMI a développé avec succès une formule exclusive et unique qui empêche le figement du PTFE lourd et permet son utilisation.


Top